Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Angela Honey Badger le Sam 23 Nov - 22:38

Le vent hivernale battait ses cheveux dans tout les sens. Son langage corporel signifiait ''Non, je ne désire pas que l'on ne raconte une blague'' et son pas rapide, même si il était étouffé par le sol, radiait d'irritabilité. La voix provenait de derrière elle, de devant l'atelier. Pas de chance, c'était celle du proprio...

"Angela! Tu peux venir m'aider une minute, s'il te plait?"

Elle inspira, dévia sa trajectoire. Lorsqu'il la vit relever la tête, elle enlevais ses doits de sur ses paupières.

-Oui?
-Est-ce que tu peux me donner un coup de main avec ça? Je ne sais pas qui l'a entreposée le printemps passé, mais elle est plutôt maganée. J'aimerais bien qu'elle soit opérationnelle avant qu'on aie de la neige jusqu'au cou.

Il désigna du menton une étrange machine qu'il venait de sortir de derrière un tas de bois dans l'atelier. Cela ressemblait un peu à... Rien, en fait. Cela avait des roues, des poignées, un système d'entrainement à chaine, un drôle de rouleau sur le devant et des espèces de grosses pelles sur les côtés.

-'Sure oui.

Elle examina le truc. Il lui tendit une clef à molette graisseuse. Lui-même, armé d'une autre, lui montra les boulons qu'il fallait desserrer. Ceux-ci avaient l'air bien jammés dans la rouille et effectivement, deux mains sur chaque outil ne seraient pas de trop.

"Ok, prête?"
-Ouaip!

Elle tira vers le bas, poignet bloqué. Le tout n'était pas assez, elle releva les pieds du sol pour donner encore plus de poids.

-nnnnFuck ta penser mettre du coka et attendre?

Il eut un de ses petits rires.

"C'est prévu pour nettoyer la vis après, mais là, ça ne marcherait pas. Dire que j'étais persuadé que tu me battais au bras de fer!"

Angie Pouffa un ''tsse!'' et un sourire vaincu remonta sur son visage. Il lui tendit un marteau.

"Bon, je tiens de mon bord, varge sur la clef avec ça."

Elle recula la tête, dubitative, regardant le marteaux, des yeux bleu, le marteaux. Puis elle expliqua:

-J'vais taper sur les doits…

Ses doits froid se saisirent du marteaux et elle pointa la clef:

-La, la?
-Oui, tape sur l'extrémité du ma-

Klong!

-nche…

Klang!

Le froid lui avait rougi les mains. Sur celle de gauche, les cicatrices qui lui barraient les doigts ressortaient davantage, livides.

KLANG!

La clef avait bougé, elle s'était abaissée et ce n'étais pas parce que le manche de mauvaise qualité avait plié. 

"Ben voilà! Ça défoule, hein? On fait la même chose de l'autre côté et on réessaye chacun avec une clef. Ça te va?"

Elle lui lança un regard dépouillé de gratitude. Un petite regard rapide qui voulais dire ''J'suis pas du genre a taper, surtout pas pour me défouler'' et c'était vrais.

-Sa me va, acquiesça t-elle. 

La maneuvre fonctionna de l'autre côté. Les deux boulons étaient finalement dégagés. 

"Attention à tes pieds!" Dit-il avant que la barre de métal que tenaient les vis ne tombe lourdement sur le sol. La petite sauta pour se dégager. 

D'un revers de manche, il essuya la sueur sur son front, y laissant une très seyante trace noire. Il ramassa la barre de métal et la tendit à Angela.

"Essaye de maintenir les lames avec ça, je dois aller dévisser en dessous et je n'ai pas trop envie de perdre une main. Un crochet, ça me donnerait un genre, mais je suis pas sûr que ce serait pratique sur le long terme."

Elle mit la main sur la lame et remua un peu l'engin pour voir dans quel direction il tournait. Elle recula, examina un peu plus et glissa le morceau de métal entre la structure et la lame dans un angle qui lui semblait bloquer tout le mécanisme.

-Sa va si je'l'met comme ça?

-Ouais, ça devrait aller. Croisons mentalement les doigts!"

Il s'agenouilla entre les montants de la machine et dégagea les toiles d'araignée qui lui cachaient les vis qu'il cherchait à atteindre.

Elle remit sa main sur la lame, par précaution. 

-Qui la… entreposé, exactement?, demanda elle en jugeant du piètre état de la machine.
-Francisse, je crois bien." Dit-il en quittant des yeux le dessous de la machine. 
-J'croyais qu'elle connaissais ses huiles mieux qu'sa !

-Essaye de ne pas toucher la lame, s'il te plait. Mon frère est très fort, dans son genre, mais il ne sait pas encore faire repousser les doigts.

Elle enleva sa mains puis chercha à l'entour d'elle. Elle sembla satisfaite d'un tuteur à roche et le glissa de l'autre coté. Puis elle se pencha pour voir ce qu'Aurélien fesait.

-Je sais, il fait dur, des fois, je lui dirais... Mais, sérieusement, ça a bien fonctionné, ce qu'il t'a donné? 

La petite le regarda étrangement.

-Oui, oui. Regarde.

Elle tira deux petits coup sec sur sa manche et lui montra l'intérieur de son poignet.

-Parfait! Et raison de plus pour ne pas te maganer. Il t'en a donné de quoi tenir un moment? Bon, de toutes façons, il passe l'hiver ici. J'imagine que tu as remarqué, mais, mon frère, il y a des tas de choses qui ne marchent pas dans sa tête, mais ce qui fonctionne, ça fonctionne à 200%!"

Il avait dit ça avec un sourire plein de fierté, avant de replonger dans la machine infernale.

-J'ai remarqué.  

Angi n'était pas d'humeur et Aurélien semblait vouloir la laisser causer.

-…Il ta parler des popsicles qu'il a voler à des raiders et qu'ils nous a donné à beaurnois? 
-Non, mais ça a l'air intéressant, comme histoire!
-Voir.
- J'te jure! Il me raconte pas toute sa vie, tu sais...
-kktssss…. Tu s'rait étonné de savoir s'qu'i' dit… (Dit sur un ton de: Non non, vraiment, tu serait étonné, l'gros)
Bref, c'est l'été, il fait chaud, tellement qu'Marc veux même plu' s'rendre au puis quié à six pas du campement pi puisé de l'eau. Ton frère débarque. Il est sans Catherine alors déjà, on se demande ce qu'il fait la, seul, tsé, parce qu'on est habituer de le voir avec Catherine. Pi y nous donne des popsicles. Geler. Il les donne à tout le monde comme ça en nous disant (Meilleur imitation de Jonathan EVER) ''Les monzieux madames y les mangeaient pâs'' Il demande rien. ….et nous, on les déballes. Sont tellement froid z'on même pas commencer à fondre. 

Elle soupire un rire.

-Faque on les mange. …. Next thing we know, des scavengers débarque, arme pointé sur nous parce qu'on leur à volé leur popsicles. ''Chef'' un gars qui est avec nous leur dit qu'on les a pas vus les popsicles… mais vois tu, les bâtons sont étaler un peu partout dans l'campement.

-Ça c'est du Jony tout craché! Pas étonnant qu'il ne s'en soit pas vanté. Heureusement, vous vous en êtes sortis, on dirait."

Il sortit une vis arrachée de haute lutte à la machine, elle lui prit.

"Tiens, mets-ça dans ta poche où quelque part où on la perdra pas. Et, qu'est-ce qu'il dit de beau qui m'étonnerait tant que ça, le Jonathan?

Tien ce sentiment qui te dit que tu a les deux pied dans l'eau et qu'on s'apprête à mettre sois-même le courant.

-…. 

De la ou Aurélien était il ne voyais aucun geste concret émaner d'Angela.

-Things, fini-t-elle par dire de peur qu'il ne se fâche.

Angela Honey Badger

Messages : 249
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Pierre (Dieu) le Sam 23 Nov - 22:45

-Things... Mais encore?" Curieusement, il avait l'air autant sur le point de s'énerver que de décider de se faire moine...

-Y'a un peu parlé d'ta famille.

-Ma famille? Ça a dû être vite fait, on est trois. Qu'est-ce qu'il a bien pu te dire sur la famille? Tiens, une autre vis." Son ton était resté égal.

Elle se pencha, toujours un peu sur ses gardes.

-Is there things he souldn't v'said?

-Pourquoi tu me demandes ça? Tu sais, mon frère, c'est un grand garçon... sort of... Il peut bien dire ce qui lui chante, tant que ça ne le met pas en danger. Et dans ce cas précis, je ne vois pas ce qui pourrait poser problème...

-He talk' about your mother…

-Oh..." Il ferma les yeux et soupira. "Pourquoi elle est morte? Comment j'ai reçu mon prénom?" Aucune colère, juste une infinie tristesse.

-...À peu près.

- Je me demande pourquoi il t'a raconté ça. Comment est-ce que c'est tombé dans la conversation, si ce n'est pas indiscret?

Elle sentait qu'elle était sur un terrain glissant.

-On discutait. Elle renchérit plus clairement:

-… J'lui parlais d'ma soeur, il ma demander 'était passer ou. Je lui Je lui est dit qu'elle était probablement au ciel, et il ma dit que si elle y était, elle et ta mère devaient se connaitre. Je lui demander s'qui s'était passer avec ta mère. …S'comme ça qu'on est tombé sur le sujet.

-Désolé, pour ta soeur..."

Il se leva et sortit d'entre les montants de métal. Il saisit l'axe sur lequel tenaient les lames.

"OK, pogne ton côté, on va la sortir."

Elle procéda à retiré les tiges de sécurité et se prépara à soulever. En accord avec l'homme à l'autre bout elle dit:

-ok. …Ok, té pret? Humn!

L'opération n'était pas simple. La tige résistait et les lames faisaient de menaçants à-coups à proximité de leurs jambes. Finalement, ils parvinrent sans dommage à retirer la pièce et à la poser sur le sol. Aurélien regarda la machine en soupirant. "Tsss, regarde moi ce travail... Si Lisette voyait ça, elle en ferait une jaunisse." Il sortit ses cigarettes. "Bon, petit break..."

Elle souffla, puis examina ses mains.

-Who's Lisette?

-Une ancienne locataire. Une des premières, en fait. C'est elle qui a fabriqué cet engin.

Elle fit un sifflement mi-approbateur mi-impressioné.

-…Est-ce que c'est supposer tassé, couper, la neige ou quel que chose dans le genre?, dit elle en examinant un trais de soudure qui raccordait différent matériaux.

- Ça coupe les motons de neige et ça la garoche sur les côtés.

l'appareil semblait avoir été négligé récemment. Il portait de nombreuse marques de réparation, les une sur les autres. Les jonctions était rouillé et il y avaient des bouts encore tordu.

-…Tsé… tu t'éviterais d'devoir faire ça si tu huilerais ou peinturais le…, dit elle en ne sachant pas le nom de la construction.

Elle fit un geste de la main pour le désigner.

-…Ça.

- Tu as parfaitement raison. En principe, il faut tout graisser avant entreposage. Faut croire que c'est passé tout drette quand je l'ai dit la dernière fois."

Il prit une happe de sa clope.

''Le manque d'entretien, ça mène à des situations horribles. Mon frère t'a raconté comment ma mère s'est retrouvée pognée avec mon père?"

Elle fit non de la tête avant de le regarder.

-Non, affirma t-elle en pleine connaissance du sujet sensible.

Il s'étira un peu et fit rouler ses épaules, comme avant de commencer une tâche difficile.

"C'était l'hiver. Mon gros con de paternel compte beaucoup, beaucoup, sur la technologie. Mais voilà, la moitié de ses machines était tombée en panne et en hiver, avoir des pièces de rechange, c'est vraiment difficile. Pas capable de laver son linge ou de se faire cuire un oeuf. Alors qu'est-ce qu'il fait? Il met ses bottes, ramasse des caps et il va chez son voisin. Enfin, le paysan qui vit pas trop loin. Et il propose de lui acheter une de ses filles. Mais rapiat comme il est, il n'avait pas apporté une bien grosse somme. Alors le gars, le paysan, mon oncle, au final, lui propose de lui refiler sa belle-soeur, la soeur de sa femme. Et c'est comme ça que ma mère s'est retrouvée avec mon père." Il tira de nouveau sur sa cigarette. "Joli conte de fée, hein?"

-When you can buy the fairies, that is.

-Pour ce qu'on m'en a raconté, ma mère, elle avait rien d'une fée. Elle était un peu... lente. C'est ce qui arrive, à force de prendre des coups. Mais bon, voilà. Tout ça pour dire, Jonathan n'a rien contre le père. Mais moi...



La petite comprenait. Surtout, elle se demandait comment il se fesait que l'homme soit encore en vie.

Aurélien alla chercher un récipient et une bouteille de cola sur un établi. Il versa la moitié de la bouteille dans le pot, prit une gorgée lui-même et tendit le reste de la bouteille à Angela alors qu'elle lâchait les vis dans le plat.

-…J'suis désoler pour ta mère.

Elle prit une toute petite gorgé et, bien qu'elle est fait l'expérience des dizaines de fois, ne sembla pas s'habituer au pétillement qui venait après. Elle en prit une autre et lui tendit la bouteille.

-C'est gentil, mais elle est mieux où elle est, tu sais." Il but ce qui restait au fond de la bouteille et posa le pot à vis sur l'établi où il prit deux petites brosses métalliques. Il en tendit une à Angela. "Bon, on va essayer ôter la rouille dans les articulations. A moins que tu n'aies autre chose à faire...

-Étendre du cola sur des structures de métal, is my favorite hobby anywaw.

Pierre (Dieu)
Admin

Messages : 219
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://ruins.simplygaming.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Angela Honey Badger le Sam 23 Nov - 22:47

Elle trampa le bout de sa brosse dans le cola et entrepris de laver la souffleuse.

-Your favorite hobby, eh? Ben gâtes toi!" Encore un de ces petits rires, à peine audible. 
-Est-ce qu'on a de l'huile ou de la peinture au moins pour après?

"Et, oui, on a de la peinture. Je la garantis pas, vu qu'elle a été faite maison et que c'est la première batche, mais on va tester.

-On fait d'la peinture maison?
-Oui, dans les colonies. A Iberville, plus précisément, mais c'est un effort collectif. La couleur, c'est pas trop ça, mais c'est un début!

Le sujet l'intéressé elle hoche la tête.

-…Combien de temps ils reste? J'veux dire, le monde lorsqu'ils arrivent ici. Y'en a qui reste parfois, right.

- Il y en a qui restent. Parfois deux ans, parfois trois. Mais ils finissent par vouloir être dans leurs affaires. Ou bien un nouveau arrive et ils se pognent avec. Ça, c'est très fréquent... Et puis il y a les enfants, aussi, quand ils en ont un ou deux, ça passe, mais au bout d'un moment, on en a tout un troupeau. Les enfants se pognent, les parents se pognent et tout le monde s'en va de son côté...

-J'vois. Pourtant, m'semble que c'est loin les places ou ils vont. …Se rassembler pour survivre, l'entraide, helping each other and stuff.

Elle s'arrêta de frotté et releva la tête bien distinctement pour qu'Aurélien la voi. C'était un sujet sérieux. Elle attendit qu'il la regarde pour lui poser une question qui la tracassait depuis l'instant qu'elle avait mis les pieds à la marque:

-Pour quoi on'a pas d'vaches?

-On en a eu, dans le temps. Il y a environ dix ans de ça. Mais elles appartenaient à un locataire, il est parti avec. Si on n'en a plus, c'est parce qu'il n'y a pas grand monde qui sait s'en occuper. Et puis la plupart des gens ont un peu de mal avec le concept de biens collectifs. Si on avait des vaches, appartenant au Camp, qui s'en occuperait? 

-Me. I would. fit elle toute désignée.

-Qui bénéficierait du lait et de la viande en priorité? Tu vois d'ici le merdier avec l'organisation... Et si tout le monde s'en va, je reste pogné avec de gros bestiaux dont je ne sais absolument pas quoi faire.

-Tu la mange, tu lui fait remplacer l'mouton? 

Elle sourie et se remet à frotter.

- Le mouton? Ah, la chèvre! Ouais, si on peut éviter...

-N'empêche que sa serait bien d'avoir quelques animaux. C'est mort ici.

l lui jeta un regard en biais, l'air de ne pas savoir comment prendre sa dernière phrase. 

"Tu peux ramener tous les animaux que tu veux, ici. Des dindes, tiens, avec l'autre bande d'idiotes, ça fera ton sur ton...

-Ok!

Elle regarde par la fenêtre de la cuisine personne ne semblait obliger personne à manger du caca.

-En parlant de ca...J'pense qu'il faudrait réviser le ''systeme de fourniture de nourriture''.

-Qu'est-ce que tu proposes?

-Hum, chez moi on avait un système de commune. Sa marche super bien. …Mais sa marche pas si une personne dans le tat se pogne le cul par contre… et si les gens on tendance a aimer LEUR propriété. 

-Le système de commune, c'est ce que j'essaye d'instaurer depuis le début. Mais bon, tu viens de citer les problèmes qu'on finit par avoir...

Je ne sais pas si tu as vu, mais j'essaye au maximum de remplacer le paiement par caps par des services rendus. Mais il y en a qui ont bien du mal avec ça...

-Hummm … Les problèmes on des noms.
-Ce sont plutôt les noms qui ont des problèmes, en fait. Tu vas me parler de Smith?" Il avait complètement arrêté de travailler. Assis sur ses talons, il la regardait d'un air calme et sérieux.
-Smith contribue très bien. Il fait la vaisselle tout les repas. 
- C'est vrai. Il n'y a pas grand monde qui l'apprécie, mais on va certainement en faire quelque chose, de celui-là. De qui voulais-tu parler?

Elle pencha la tête entre deux barreau regarder Aurélien et voir ses intentions.

-De qui toi tu voulais parler? 

-Je ne parle pas forcément de ceux qui sont là actuellement. Mais puisqu'on en parle, il y en a qui ne me font pas trop l'effet de team players... La goule, là, Evan et puis ton frère Pat. Mais je peux me tromper...

-Pat s'pas mon frère…Mais tu t'trompe pas. Je lui parlerai et … tu t'occupe d'Évan?

-Oh, pardon, j'croyais... Oui, ça fait un moment que je dois lui parler entre quatres yeux, à celui-là. Avec les goules, c'est jamais facile. Quand ils ont une idée en tête, ils l'ont pas ailleurs.

Il s'était remis à gratter la rouille, l'air préoccupé, Angela fit de même.

-J'peu d'm'ender à brown d'lui parler. Il … Il est bon pour parler. …Pi s'tune goule alors.

-Je vais le faire. C'est ma job. Mais si je n'arrive à rien, on pourra toujours voir avec Brown." Il eut un étrange sourire puis secoua la tête, comme à l'évocation d'un souvenir dont il ne savait que penser.

Elle laissa la brosse la un instant et s'approcha d'Aurélien.

-Ok ok.

Elle s'accroupis en fesant un carré avec ses mains.

-R'garde. On met les nom de tout l'monde sur un tableau, pour les repas, et, puisque l'cuisto qu'tu ma refiler aime pas faire la cuisine tout le temps, moi lui, et n'importe qui qui veux faire la popote pour un repas se split la tache….

Elle traçait une grille fictive tout en expliquant:

-Tu met tout les nom de tout le monde, et des que tu contribue; bouffe, légumes, eau, fruits, faire le repas, viande, propane, vaiselle, what ever, tu coche que tu a participé. Sinon, et la juste SINON, tu paye.

Tout le monde va s'habituer à s'entre-aider… et, et… et: Sa marche aussi en plus grand nombre. Genre, avec toutes les filles qui sont revenue pour l'hiver ou… Ou le monde qui passe et reste juste quelques jours. 

Elle avait dit le tout avec ferveur mais tout ses signes vitaux exprimait qu'elle avait peur qu'elle se fasse honte.

-…What'd'you think?

Il hocha la tête avec une moue approbative. "Pas mal. Pas mal du tout. Au début, il faudrait qu'il y aie un responsable pour cocher, le temps que les gens s'habitue et que tout le monde ne passe pas son temps à soupçonner les autres de tricher. Mais ça aurait de l'allure. Il faudrait un deuxième tableau, pour les putes. Elles sont à part, sous l'autorité de Tiger."

-J'comprend pas

-Dans un premier temps, en tout cas, il faudrait qu'elles aient leur tableau. Elles ont un statut particulier. Et puis, surtout, il va falloir persuader Tiger que ça ne sape pas son autorité...

-Non, on commence par annoncer à tout le monde le nouveaux système en place. On réunira tout le monde et tu leur annonce. Moi… Moi je vais cocher des cases. 

Elle se lève et retourne de son coté.

-Tiger aura donc rien à craindre pour son autorité… 

Il acquiesça d'un signe de tête. L'expérience valait la peine d'être tentée. Il voyait déjà les écueuils, les complications, qui ne manqueraient pas de surgir. Mais Il voulait qu'elle apprenne par la pratique, dans des situations relativement sans danger.
Et il y avait une autre chose. Avec laquelle il valait mieux en finir tout de suite. Mais il allait lui laisser un peu le temps d'apprécier cette victoire, avant.

-Mais je comprend pas le status. Sa change quoi qu'elle on un status?

-Elles travaillent et me donnent une partie de leurs gains. Pour le moment, c'est pas mal elles qui font rouler la boutique. Si je peux payer des profs, armer la milice et tout le reste, c'est parce qu'elles sont là. Et elles le savent très bien. C'est ça, leur statut.

-Ho! Sa me semble fort plus qu'équitable alors, les filles de Tiger paye pas, jamais.

-Disons que ça fait partie du contrat. Et puisqu'on en parle, tiens. Essaye de ne pas trop leur en vouloir. Essaye de ne pas prendre tout ça trop... personnellement.

-Je leur en veux pas, who said that?

-Je parle de leur petite machination pourrie. C'est pas des mauvaises filles, mais il y en a quelques-unes qui ne l'ont pas eue facile et qui sont un peu restées coincées sous zéro. Elles me font ce genre de coups environ un hiver sur deux.

-Je vois pas trop comment je pourrais leur en vouloir, je suis même pas sur d'avoir compris ce qui c'est passé avec Vanessa.

-Bah, ça les chicotte de penser que je vais vieillir et mourir tout seul, alors elles pensent bien faire. Elles s'y sont mis sacrément tôt, cette année. J'imagine que ça veut dire qu'elles vont me lâcher avec ça pour un moment.

-Et leur machination à pas marché les autres année?

Il rit. "Ça a tu l'air?" Demanda t'il avec un sourire ironique.

-Je pense que leur plans pour te matcher avec du monde à pas marché.

Elle se demanda ce qui c'était passé les année précédente. Est-ce que les victimes avaient rie? y avait-il eu des meurtres? Vanessa avait elle manger du caca?

-De toute façon tes pas vraiment tout seul…    ...Pi ta Tiger.

Elle eut droit à un nouveau regard par en dessous, une petite crispation des sourcils, de la mâchoire. Un air de dire : "You gotta be kidding me." Puis il expira, très lentement.

"Non, je n'ai pas Tiger. Et je ne dis pas ça à cause de la petite chicane récente. Si Dieu avait voulu qu'une femme veuille vivre avec moi, il m'aurait donné une plus belle gueule et un meilleur caractère."

Quelques hoquet de rire mi-silencieux la secoua.

Il ajouta entre ses dents : "Getting to fuck once a day is as good as it gets."

Sourcil haut, elle sembla acéssé, puis lui répondit le plus sérieusement du monde sur le même ton:

-...C'est vrais que le laque sa t'aide pas. 

Impossible de garder son sérieux elle s'étouffa dans un rire.

Angela Honey Badger

Messages : 249
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Pierre (Dieu) le Sam 23 Nov - 22:51

-Et elle trouve ça drôle!" Dit-il en se mettant lui-même à rire. "Et ce n'est pas de la laque, c'est de la gomina!" Il regarda autour de lui, trouva un morceau de papier destiné à allumer le feu, en fit une boulette et lui lança.

Elle continua de glousser, se recroquevillant d'a peine un centimètre lorsque la boule de papier la toucha. Puis elle continua son travail et fini par demander:

-De toute façon, tu t'en fait pour rien. Je sais pas ce que Vanessa a fait de ton bord, mais du mien est… juste gentiment venu me dire qu'elle ne me blâmait pas de prendre avantage de la ''situation'' et est venu me mettre en garde qu'elle voulais pas que j'te …blesse. Très gentiment, pi elle a dit que les filles avaient besoin de toi.

- Pour ce que j'en sais, elle n'a rien fait de mon bord. Et elles n'ont pas tant besoin de moi. C'est juste que, la plupart, je les ai sorties du pétrin. Vanessa en particulier. Alors elles pensent exprimer leur gratitude. Et y'a pas plus fleur bleue que les putes...

-Fleur bleu?

-Ouais, elles aiment bien se raconter des contes de fée. Des belles histoires qui finissent bien.

Elle le taquine:

-Une histoire qui s'fini bien c't'un conte de fée, Aurélien?

"Yep! Et je crois bien que les fées ont pas résisté aux radiations!"

-Pffffff!

Elle trempa sa brosse dans le cola.

-Dit pas ça à Christine.

- Comment ça? Ça a un rapport avec le fait qu'elle se soit mise à brailler quand je l'ai croisée tout à l'heure?

-Errrm…

Il eu un silence.

-Je sais pas. Je sais que JE les fait pleuré tout à l'heure.

- Mouais, elle est pas allumée à tous les étages, celle-là... T'en fais pas pour ça. Tu lui as dit quoi?

-Que… si elle voulais arriver à leur queue, leur cul ou leur coeur d'aller les voir en leur proposant ses services sexuelle c'était pas la meilleur chose à faire?

Elle n'avait plus l'aire sur dutout de comment elle re-expliquait ça. Elle rectifia:

-….Des gars de mon équipes.

- Euh... Ok... Faut dire qu'ils sont un peu particuliers, comparés aux locataires habituels..." Il cessa de brosser, se leva et alla chercher quelques vieux morceaux de tissu. "On va essuyer tout ça, si on veut pouvoir peindre un jour."

Elle le suivit, lui en pris un et commença à essuyer.

-Elle est partie en disant: ''Tu veux dire qu'il existent encore des mecs qui croient aux grand amour''?

-Eh misère! Elle va passer l'hiver à se raconter des histoires... Je ne sais pas lequel elle a spotté, mais compte sur elle pour le regarder avec des yeux de vache jusqu'au printemps.

-Hum, pourquoi pas. ...Avec un peu de chance elle va être capable d'articuler deux ou trois mots et qui sais…

-Tu nages encore en plein conte de fée, là!

-...Encore?

-Mais non, la c'est toi qui exagère…

-Bon, tout à l'heure, Vanessa t'a poussé dedans, mais là, tu y plonges toi-même!" Il s'alluma une autre cigarette et s'adossa sur la porte de l'atelier. "Non, je déconne. Tu dois y croire autant que moi, à toutes ces conneries."

Bouche pincé. elle plissa les yeux, incertaine si il fesait sa pour la piquer ou si il était sérieux.

Il tenait sa cigarette d'une main, se gratta la joue de l'autre en regardant le maïs moribond d'un oeil morne. La jeune femme poursuivit sa tache. En fait, elle fini d'essuyer la machine avant d'ajouter:

-Si par ses conneries, tu entend le ''romantisme'' en effet, j'y crois probablement autant que toi. Mais si tu parle de Christine, qu'est-ce qu'elle perd à aller lui parler?

-Je ne parlais pas de Christine. Elle fait bien ce qu'elle veut, enfin, ce qu'elle peut."

-Well, ok, confirma-t-elle doucement.

l revint vers la machine. "Bon, il faut mettre d'un côté tout ce qui se peint et de l'autre, ce qui ne se peint pas, comme la chaine et les engrenages. Je vais en profiter pour redresser les dents, tiens. A moins que tu ne veuilles le faire."

-Non non, va y bâilla-t-elle.

Elle fit ce qu'il demandait.

-Ou est ta peinture?

-Le gros pot en métal avec "painture" écrit dessus. On peut pas être bon en chimie et aussi en orthographe, semble-t'il..."

-Hum, j'peu peinturé ses pièces la?

Elle tira le pot, déposa les piceaux sur la table sauf un, vérifia si le métal était encore humide.

-Bien sûr. Les pinceaux sont peut-être pas terribles, c'est de l'artisanal aussi."

-Ils sont parfait.

Avec une paire de pinces, il redressait les dents faussées d'un engrenage.

-En tout cas, ils pourront nous dire merci, les autres, quand il faudra s'ouvrir des chemins dans la neige!

-Et je connais un garçon tout désigner qui va pouvoir passer tout la rage qu'il veux à déneiger les alentour!

- Tiens, oui, ça lui évitera de me faire des remarques désobligeantes.

-Oui, surtout qu'il va falloir que quelqu'un lui montre comment sa marche ce truc.

-Génial... J'ai tellement hâte de l'entendre dire que je te menace ou je ne sais pas quoi avec de la neige jusqu'aux genoux.

-Ho, ça. …Hum, well, you did menace me, right here.

Elle pointa l'extérieur, entre la cuisine et le bureau.

-Non, pas vraiment, en fait. Tu ne risquais rien. Je ne frappe que pour tuer et je ne tue que de sang froid.

Elle le coupa avec un ''tsss'' et roula les yeux. Parfois, elle trouvais Aurélien vraiment stupide.

-Never thought it would be such a big deal. Wanna hear me say I'm sorry, again?

Le ton de la petite était écrasé, sarcastique et surtout décue:

-Ho oui j'suis prévenue: La prochaine fois qu'un homme me fait des menaces, je f'rais comme si de rien. Après tout, il est p't'être gentil, que je ne risque probablement rien. Je vais peut-être pas finir avec un bras cassé ou un oeil en moins. …Y tue peut-être juste les gens de sang froid. Ce n'est pas de la naïveté de ma part de rester un peu sur mes guardes, et sa serait probablement to mutch de glisser un mot a mon frère qu'Big Daddy m'fait peur.

Elle fit un légé non de la tête.

-…Sa serait mal qu'il s'en fasse pour moi. Tsé, étant donné que leur 'soeur' est vraiment cute pi qu'a peu pas tourné la rue sans avoir d'enmerdes.

Elle n'en revenait pas qu'il ne puisse pas comprendre un principe aussi simple.

-…And you tough I was living in a fairie tale?

L'accent avait été mis sur le ''Je''

-What about: Pas faire confiance à quelqu'un qu'on connais pas.

-Je n'ai pas dit que tu n'avais pas de raisons d'avoir peur sur le moment. Et si tu n'avais pas eu peur, d'ailleurs, ça n'aurait pas eu d'intérêt. Il fallait que la scène soit crédible. Il a fallu que ça tombe sur toi. Je m'en suis voulu, par la suite, mais le mal était fait. Alors, aujourd'hui, je te dis que tu ne risquais rien. Pour que tu arrêtes d'avoir peur rétrospectivement. Tu ne me connaissais pas, je ne te connaissais pas. Pardon."

Au plus le temps passait, depuis qu'ils réparaient la machine, au moins il avait l'air de son personnage public, au plus il se mettait à ressembler à un certain type qui parlait dans le noir, dans son bureau.

La réponse sembla la satisfaire pusqu'elle abandonna sa mine sombre. Elle continua de peindre en silence. Appliquant de la peinture avec plus de précision et de délicatesse qu'il n'en fallait. d'une façon qui lui était très caractéristique. Elle soufflait sur les trous de rouilles pour enlever les croutes et frottait avec le tissu sec avant d'appliquer la peinture çà et là.

Il continua à travailler, d'abord en silence, puis en se mettant à sifflotter. Le vent était tombé mais le froid était mordant. Il cessa de siffler pour tousser deux ou trois fois. Il foudroya le ciel du regard, se racla la gorge et se mit d'abord à fredonner puis à chanter ce qu'il sifflait plus tôt.

La jeune femme se redressa et jugea la machine.:

-Sa me semble être correcte.

-Parfait. Il n'y a plus qu'à laisser sécher. La chaine devrait tourner normalement, aussi, une fois graissée. On a fait du bon boulot."

-Yeah, team work

Elle fit un high five au pimp et contempla la machine avant de dire pleine de réflexion:

-J'me demande si Tiger a vraiment fini par lui faire manger le tat d'marde…

Il s'était plié au petit cérémonial de bonne grace. "Elle est plus du genre à lui mettre le nez dedans..."

-Whatever swing her boat.

-Ouais, tu vois pourquoi j'évite de m'en mêler...

Elle rie.

-Bon, tu viens, lui proposa t-elle en le poussant légèrement avec son épaules.

Puis elle sembla se diriger vers les cuisines.

-Ta pas un tableau ou de quoi pour écrire une dizaines de nom?

Le geste le surpris, mais elle lui tournait maintenant le dos, manquant son expression un rien ahurie. Il se resaisit et la suivit. "On doit avoir ça quelque part... Dans le pire des cas, j'ai des grandes feuilles de carton pas trop abimées, on pourra en coller une sur des planches."

Pierre (Dieu)
Admin

Messages : 219
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://ruins.simplygaming.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Mar 26 Nov - 19:10

...Quelques jours plus tard...
Christine entra timidement dans le Broyeur.   Elle avait dans les bras un paquet et sur l'épaule un sac de couchage.   Elle chercha du regard quelqu'un, ne le voyant pas elle rassembla tout son courage et monta à l'étage.   Là elle vit ce qu'elle cherchait, Allan.  Il semblait fort concentré sur un truc, un appareil quelconque sur lequel il travaillait.   À petits pas de sourie elle s'approcha.

-Hem.  Hem hem...   Elle fit un bruit de gorge dans le but d'attirer son attention.

____________________

Dans la salle commune Natasha s'approcha de la "paillasse" de Marc.   Elle tenait une camisole en tricot, de couleur verdâtre devant elle.  Sans même prendre la peine de regarder s'il était là elle entame son discours :
- Écoute, c'est Tiger qui dit qu'on doit ça à la communauté à cause qu'on a essayer de foutre le bordel.   Fake j't'ai faite ça pour pas que t'aie frette quand tu vas sortir.  C'est gratis !   C'est pas ma faute c'est elle qui dit ça.  Pis là J'ai pas eu le temps de faire les bas, pis les mitaines...
_____________________
Dans le labo, Pat Badger semblait profiter de l'absence de Kara pour bricoler en toute tranquillité le frigo. 
Ivy aussi semblait avoir entre les mains un paquet.
- Heu ? Salut ?


Dernière édition par Divine Providence le Mer 27 Nov - 12:03, édité 1 fois

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Mar 26 Nov - 23:17

Marc arriva en arrière de Natasha avec son sac habituel sous l'épaule.

-Wow, tu as fait çà en deux jours? Tu es vraiment bonne! Et c'est gratuit sous l'ordre de Tiger...
C'était quoi, au juste votre plan? dit-il en toisant la camisole.

Déjà, il avait hâte de sentir la chaleur sur son corps.

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Mer 27 Nov - 16:41

Natasha se mordit la lèvre inférieure. 

- En fait j'avais déjà commencé il y a quelque temps.  Et puis Tiger dit qu'on est aussi de corvée de lavage pour l'hiver, donc si tu as du linge à laver faudrait nous le donner.  Il va te revenir propre et repasser le jour même.  

Elle semblait hésiter à dire la suite, à parler du fameux plan...

- En fait elle est furieuse parce qu'on a essayé de Matcher Big Daddy avec la nouvelle venue, tsé, la blonde ?

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Allan B le Mer 27 Nov - 17:53

Loupe à la main, le jeune homme fixe un petit engrenage dans le coeur d'un bidule qui est sensé etre capable de sortir de force une personne qui est dans le pays de morphée, et tout sa, grace à une alarme stridente.

Trop concentré sur un travaille aussi minutieux, il n'attendit pas la femme monter les marches. Apres le bruit de gorge, Allan leva la tete pour voir qui souhaite avoir son attention.


- euh.. bonjour !? dit'il maladroitement

Allan B

Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2013
Localisation : St-alexandre-des-meuh-meuh

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Mer 27 Nov - 18:03

Christine hésita un instant, comme si elle avait peur qu'il lui saute à la gorge ou un truc du genre, tellement de rumeur courrait au sujet des "nouveaux"...   Elle tendit devant elle un paquet et commença d,une toute petite voix...

- Alors c'est que Tiger veut qu'on fasse des trucs pour... le monde.  Et moi ben j'ai fait ça, je sais pas si tu les veux, si tu aime pas ben, je trouverai quelqu'un d'autres.

Tout en couinant elle posait un à un les élément sur le dossier de la chaise la plus proche. Une paire de chaussettes en laine grise, enfin ça avait l'air de chaussettes.

- J'suis pas très bonne encore, mais Ivy dit que j'ai du po-ten-tiel.

Des mitaines tricotées dans de la laine brune...

- J'ai manqué de laine pour ça...   Du coup...

Une tuque orange avec une oreille plus petite que l'autre alla rejoindre le reste sur la chaise.

Christine se recula, l'air d'attendre un verdict.

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Allan B le Mer 27 Nov - 18:31

Allan fut déconcerté, la bouche grande ouverte, il essaye de saisir se qui se passe. C'est inhabituel comme situation, il recoit rarement de cadeaux de la part d'inconnus et qu'une pute pense à sa survie, c'est encore plus étrange.
Le jeune homme s'approche finalement des mitaines par curieusité. Il tripote les trois vetement de laine et il met la tuque pour rechauffer son crane.

- Gentil de ta part.. tu t'apelle comment ?

Allan B

Messages : 29
Date d'inscription : 09/09/2013
Localisation : St-alexandre-des-meuh-meuh

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Mer 27 Nov - 18:47

Christine eu un sourire ravie en le voyant enfiler la tuque.  Mais très vite elle baissa les yeux.

- Christine, mais on dit aussi Chriss...  Moi, je préfèrerais Cricri...

Puis soudain comme si elle avait un souvenir qui remontait à la surface de la mare boueuse des son cerveau, elle releva la tête.

- Faut aussi qu'on lave le linge !  Tiger a dit qu'on devait laver le linge, t'as du linge à laver ?  Même des sous-vêtements, ça me dérange pas !

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Mer 27 Nov - 21:51

Ah, avec Angie, pas étonnant que cela n'est pas marché.
Eh bien, si vous faites le lavage, nous pouvons échanger?

Marc lança son sac sur son sleeping et enleva ses chemises.

-Ouin, je n'ai pas grand chose pour le bas, attant, je vais mettre mes shorts.

Il se rentra dans son sac de couchage pour remplacer les pièces de vêtements.

- Est-ce que tu as besoin de quelque chose, en échange?

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 12:11

Elle hésita pendant un instant, semblant réfléchir

- Hum...  non, tu me donne ton linge sale je te rapporte du propre et sec.  Si je prend des caps Tiger ne sera pas contente.  On est comme puni, mais moi ça ne me dérange pas, j'aimais bien le faire pour mes frères et soeurs, alors ça me va !

Elle pris les vêtements et fit un baluchon avec une petite couverture qu'elle avait.

- C'est juste dommage qu'on ai pas de vrai fer à repasser.  Mais c'est pas grave, je vais prendre un petit chaudron et le remplir de braise.  Ça va finir de chasser l'humidité du tissus !

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Dim 1 Déc - 12:34

-As-tu besoin d'eau?
Marc finit de se changer. Il avait un peu froid avec son short, mais ce n'était pas un problème.

- Tu sais d'un côté, je veux être fair, et d'un autre côté, je suis reconnaissant du service, c'est tout.

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 12:40

Elle lui fit un grand sourire.

- Ho t'inquiète pas, j'avais compris.   C,est juste que quand J'offre autre chose que des service professionnel pis qu'on refuse.  Ben J'sais pas pourquoi je prends encore comme un rejet.

Elle appuya ses fesse sur le rebord de la table.

- Dans ma famille on faisait toujours tout les uns pour les autres, c'est naturel pour moi.   Même si Tiger dit qu'un jour je vais me faire arnaquer, moi je pense que si on donne pas un peu dans ce monde pourri, ben on fait juste le rendre encore plus pourri !   Comme toi.  Si tu plante pas de semence, ben t,as juste une terre morte.  Mais quand tu fais l'effort de planter, il y a quelque chose de bon qui sort de là !

Elle sembla se souvenir qu'il lui avait demandé quelque chose.

- De l'eau...  Écoute c'est pas obligatoire pour toi, mais...   Le matin on se lave toujours.  L'hiver pour éviter le gaspillage d'eau potable on fait fondre de la neige dans un chaudron sur le feu...

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Dim 1 Déc - 12:55

Marc sembla pensé un moment.
-C'est donc du bois ou du travail de puisatier, mais j'imagine que c'est plus économique de prendre la neige. Bon!
Méa culpa!
C'est sur que chez nous aussi, on parlait pas de caps quand j'étais avec ma famille, mais ce temps là semble si loin...
À Beauharnois, on faisait du trade et on survivait, ici, je pensais que les caps étaient plus importantes, mais on dirait bien que les gens veulent fortement s'entraider.

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 13:08

Natasha avait bien contente d'être là et de faire un brin de jasette.

- Ben L'été je sais pas, je suis sur la route.   Mais l'hiver comme on est tous plus ou moins coincés ici, on forme une grande famille.  Remarque que c'est pas mal plus grand que la majorité des cabane de colon.  Mais on se fait une fête de Noël.

Elle eu un large sourire encore une fois.

- On a moins de client aussi, alors comme Big Daddy nous héberge et nous nourrit quand même, on essaie de faire notre part pour ses nouveaux locataires.  Échange de bon procédé...

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Dim 1 Déc - 13:19

-Ah, Noël, çà fait 4 ans que j'ai pas fêté çà. Et puis vous faites un cadeau par personne?
Eh merde, y reste combien de temps?

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 13:26

Natasha éclata de rire.

- Ho non pas un cadeau par personne !  On finirait jamais !   Non on en fait à qui on a envie.  Mais Tiger en général s'arrange pour faire le tour du monde et savoir qui va avoir quelque chose de prévu.  Ensuite elle s'arrange pour que tout le monde ai quelque chose en dessous du sapin !

Ses yeux s'illuminèrent et elle se mit à battre des mains comme une gamine.

- Le sapin est magnifique !  Toutes les filles y contribuent, on met tout nos bijoux dedans !  Il scintille !

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Dim 1 Déc - 13:33

Vous mettez des bijoux dans un sapin? Il me semble que mon père m'a parlé de quelque chose du genre. Nous, il fallait cacher les cadeaux dans le vault

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 13:36

Encore une fois elle batti des mains...

- Cacher les cadeau quelle bonne idée !

Puis soudain elle réalisa ce qu'il venait de dire...

- Tu viens d'un abris !?!

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Dim 1 Déc - 14:10

-Ben oui...

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 14:27

- Wouahou ! Ça a du te faire bizarre quand tu es sorti !  Pourquoi il s'est ouvert ? Ils sont où les autres ?

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Nicolas Grenier le Dim 1 Déc - 19:59

-C'est sûr que çà fait bizarre. 4 ans , au fait, il y avait un compte à rebours et la porte s'est ouverte, comme çà. Il y en a qui sont restés, d'autres qui sont sortis, comme moi. On s'est ramassés dans une plantation, y en a qui sont repartis, moi, j'y suis resté pendant deux ans. Après, je suis parti seul pour trouver ma terre.

Nicolas Grenier

Messages : 124
Date d'inscription : 17/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Divine Providence le Dim 1 Déc - 20:32

Natasha hocha la tête.  Elle semblait vraiment comprendre de quoi il parlait.

- Oui, trouver ta terre, c'est pas comme si on pouvait cultiver dans un abris j'imagine.  Moi aussi c,est un peu pareil... Je suis partie parce qu'on étaient trop nombreux, mon père ne pouvait diviser la terre à tous.  Il l'a divisée entre mes deux frères les plus vieux.  Alors les autres se sont soient mariés soit trouvés un métier.

Divine Providence

Messages : 412
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42
Localisation : Planète terre (parfois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Videnda (Suite de ''beaucoup de bruit...'')

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum