Convivencia 2 (Suite de Nemophilist & Nefelibata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Convivencia 2 (Suite de Nemophilist & Nefelibata)

Message  Angela Honey Badger le Mar 3 Déc - 13:41

Kara sortie puisa de l'eau et alla dans le laboratoire comme ci cela faisant vraiment différent... Elle se disait que normalement elle devrait juste attendre un peu pour voir Angie arriver. Et, comme de fait, Angie ouvrit la porte peu de temps après. Elle déposa l'assiette sur la table à coté de la table d'expériences de Kara et la regarda faire, intéressé.

-Toujours sur le cas des filles?, lui demanda-t-elle.

Kara regarda l'assiette, ce n'était pas du tout un repas qu'elle aimait de nature, mais l'effort était là.

-Ah... non.. je travail sur autre chose.

Elle prit l'assiette.

-Merci, tes un ange.
-Hahaha, c'est l'idée!
-j'ai pas vraiment le temps d'aller manger avec les autres.
-C'est vrais que sa fait un bout que je tes pas vus à table…  
-Je suis malheureusement très occupé, jours et nuits. Je veux que ça avance, d'ailleurs j'avais besoin de toi et d'une dénommée Ray, pour ça. Je ne l'ai pas vu encore mais je l'ai entendue quand Tiger à voulu lui donner un bain juste à coté du labo, fit Kara en riant.
-…Besoin de nous pourquoi?, s'enquit la blonde.
-Besoin de vous pour attraper des souris et des rats en vie, pour des ''essspérience'' avec des protocoles.
-Haha! Est-ce que c'est jonny qui a renoncer a faire des test sur son frère? Hahaha!
-QUOI?
-Hien?
-J'espère je suis aller le voir Big daddy il a dormit cet nuit. Bien... je veux dire il voulait sédater son frère alors j'ai dit que j,irais voir Big Daddy avant de prendre une manière aussi drastique et tu me dis qu'il veut faore des tests... Je veux pas qu'il fasse ça.
-Ho. Mais je sais je l'sais qu'il veux l'sédater! ….Il dors pu depuis un boute, il passe c'est soirées dans son bureau, devant son écran. C'est inquiétant à mort! Chui même aller vérifier l'autre fois; il était debout passé 3h du mat'.../ /...Pourquoi tu veux pas qu'il l'sédate? 
-Parce que s'il le sédate, et qu'un de ses groupes ennemie vient, il va pas se réveiller pour aider ou réagir et je voudrais pas qui lui arrive quelque chose pendant son sommeil. Mais de toute manière il à dormi cette nuit, j'ai promis à son frère de veiller à ce qu'il dorme, je te fais la même promesse...

Angela lui fit un sourire franc.

-Awww, fit la blonde en se penchant, tes don fine toi! 
-Mais hem… faut pas prendre Jonny pour un épais. C'est bien la première chose à laquel il a pensé; l'over sleep. Il me la même dit, il allait faire un tat de test pour pas qu'Aurélien soit endormi ''coma''… mais bon, y'a dormis cette nuit right? Faque il aura pt même pas besoin de souries pour ses test! Tu lui a donné quoi exactement comme médoc?
-Heu… un médoc... c'est pas important en fait.. 

Kara rougit jusqu'au oreille clair qu'elle a pas donner de médoc, sur se coup elle sait pas mentir.

-Heu… .../ /... Ok. j'comprend l''secret professionnel'', mais tsé, j'l'dirais à personne quel médoc tu y'a donné… spa comme si j'était allier avec le père dumarchand pi que j'allait donner la recette à ses ennemis. Moi je trouve … Moi je trouve sa vraiment 'important en fait'…

Angie secoua ses main et fini par pointé le bureau de l'autre côté de la vitre. Elle avait beau être calme, on voyais qu'elle se fesait du souci pour le propriétaire.

-Ta vus ses cernes? Y-Il- C'est le pillier ici, si tout flanche, je- j- j'veux même pas savoir s'qui va s'passer… Pi, pi on s'en fous en fait qu'il soit le pilier, j'm'en fait pour lui tout court. Je vais te dire, j'ai pensé à mettre les ''médicament test'' dans son café que je lui sert des fois. Y l'aurais jamais vus v'nir!

À ce moment un courant d'aire glacial envahie le labo alors que Tiger ouvrait la porte et entrait.

-Hey!, fit mollement angela.
-Tient Salut...   Salut Kara, J'vous dérange?
-non non…, fit angela.

Kara, sauver par la cloche, disons le courant d'air dit:
-Nonnnnn, pas du tout, comment ça va?
-Heu J'me demandais si t'avais pas un truc, une plante ou quelque chose d'alcalin pour calmer mon estomac? demanda-t-elle en regardant tour à tour les deux fille, pas dupes pour 5 caps...

Angela s'assied, on aurait pu prendre son visage conserné pour une séange de boudage contre le Karma.

-Non, on s'en fait pour... ''le propriétaire'', dit la peitite.
-Ah… je hum...vais chercher dans ce qui reste de médicament…
Kara regardait Tiger du coins de l'oeil...
-Tu n'as jamais remarqué un truc, c'est peut-être moi mais chaque fois qu'on donne a Big D un médicaments qui ressemble a un calmant il réagis mal et je veux pas qu'il meurt alors non, ne met rien dans son café...
-Non, non je… je ne sédate pas le propriétaire, non. Alors je peu pas vraiment savoir...
-Ho que oui! Et c'est rien à côté de sa réaction APRÈS qu'il ai réaliser qu'on lui a donner un médicament! Là il réagit TRÈS mal... Un nouvel oreiller c'est mieux!, fit Tiger.
-S'qu'il a contre les médocs?, demanda Angela.
-Les médoc en général ça va...  C'est les somnifère qu'il aime pas.
-Pourquoi?
-Parceque... Il se réveille mal, il reste engourdie après, il est moins réactifs...  T'as jamais pris de somnifère toi!

Angela n'ajouta rien, Kara repris:

-Ah je veux pas, là les somnifères, il a fait des arrêts cardiaques quand on a du le sédater un peu la dernière fois sur la table. J'ai du le réanimer trois fois et le suivre partout après.

Tiger leva la main en direction de Kara avec un air de "Ben voilà en plus !"

-Il saignait pas la dernière fois, aussi?, dit angie ne tentant de changer le sujet.
-Oui, mais un coeur qui a arrêter de battre est un coeur qui peut recommencer à déconner... et les sédatif c'est pas à conseillé dans ses cas là.
-Surtout pas quand juste changer d'oreiller est suffisant!, lanca tiger.
-C'est ce que je dit…, fit Angela agacé.
-Voilà,  NONN …Tiger…, soupir Kara, rouge jusqu'au oreille...
-Oui, c'est ça maintenant il a plus une oreiller de tissu mais une oreiller de plume, on verra ça fonctionne pour le moment…, ajouta Kara.
-On est toutes d'accord alors…, rencherit angela.

Soudain Tiger réalisa que les femmes femmes présentes dans cette pièce étaient probablement les trois femmes qui se souciaient le plus sincère de ce qui pouvait arriver à Big Daddy. Cela lui fit bizarre. Elle avait l'habitude d'être la seule. Aussi changea-t-elle de sujet.

Angela Honey Badger

Messages : 249
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convivencia 2 (Suite de Nemophilist & Nefelibata)

Message  Pierre (Dieu) le Mar 3 Déc - 14:00

- Ok. Heu pour mon estomac Kara ?
- Ah oui... »
Elle chercha encore un moment et fouilla dans les médicaments qui restait.
« Ça devrait aller je crois, c'est un des gars qui à trouvé ça et le l'a amener... Ça s'appelle des ""THUUUUMBS...' » Lut-elle péniblement.
« J'prends ça comment ? »

Angela était bien calé dans sa chaise, elle continuait de se faire du sang d'encre en se jouant après les doits.

« Tu en prends deux, là puis une dans 3 heures faut pas dépasser 10 par jours...

- Ok... Mais heu... par voie .... orale ??? » Demanda Tiger, pas sûre.


« Oui... ça se croque ce truc, ça se suce pas, enfin si tu veux mais tu vas avoir l'impression de manger de la poudre, la poudre c'est long a sucer. »
Le soulagement se vit dans tout le corps de la pute.
« Ouf parce que pendant une seconde, tu vois, j'ai cru que c'était de ces trucs là que venait l'expression "thumbs up"
-Thumbs up?  Demanda Angela.


Kara leva son pouce dans les airs sans trop comprendre... « Thumbs up, ça veut juste dire pouce en l'air et c'est une manière d'encourager ou de donner une approbation.
-Je sais ce que veux dire ''Thumbs up'' je demande son sens à elle...
- Ouais parce que avec un nom pareil ça aurait aussi pu être pour... Tu me rentre le thumbs vers le haut... » Tiger accompagna avec le geste de quelqu'un qui met un supositoire... « Je suis soulagée que non... Mais le docteur Landry il veut toujours que les filles se rentrent des trucs dans le cul quand elle ont un rhume ou un truc du genre. Moi j'vois pas trop comment un truc mis là pourrait aider un mal de gorge ! »
-Y'aime probablement la vue! » Dit Angela.


« Heu non c'est ça le plus Bizarre... Il reste pas pour le mettre ni voir ni rien. il fait la prescription quand il a fini sa tournée et me donne la liste avec les médoc... »

Kara éclata de rire.
« Pourtant c'est très efficace en général, non?
- Heu ben oui... Je comprend juste pas... »
Tout en parlant la pute avait mâché et avalé deux des pastilles. L'effet fut pas mal rapide car elle eu un énorme rot qui était tout sauf féminin.
« Oui, on appelle ça des suppositoires, il y a plusieurs façon de donner des médicaments... Mais bon celui-là a besoin d'aller dans ton estomac et ne nécessite pas d'être en contacte avec le sang pour entrer dans ton système. » Kara eu un haut le coeur au son du rot...Prit un respire... « Voilà... ça va mieux aller maintenant... »
Tiger fit une grimace, de toute évidence cela lui avait aussi levé le coeur.
« Heurk... Les relents de café en plus... En tout cas merci, je vous laisse débattre, de hem... Suppositoires... Bizarre comme nom...
- Faudrait demander à Big Daddy s'il connait le pourquoi de ce nom... »


N'étant pas à une vacherie près juste avant de passer la porte la pute lança en direction de Kara : « Ouais, tu lui en jasera sur l'oreiller !
- Oui, oui, Tiger je ferai ça... quand j'irai voir s'il dort... »Elle la salut de la mains
-Bye, fit la blonde en levant aussi la main.

« J'pense que t'aurais plus de chance en demandant aux deux doc, Kara, glissa la petite.

- Hein demander quoi, si Big Daddy dort, nan, je le sais quand je vérifie...

-Demander pour les suppositoires… t'aurais plus de chance en demandant aux deux doc qu'à Aurélien...

- Oui, peut-être, mais je vois pas beaucoup les autres docteurs et beaucoup plus Aurélien.
-Heu, fit-elle en se demandant en quoi la fréquence ce visite de quelqu'un augmentait ses chances d'avoir une réponse à une question. ….Oui. »

Kara regarda Angela, devinant un peu qu'elle devait trouver son explication confuse.
« Bien j'aurai peut être pas la réponse mais s'il l'a , je vais l'avoir plus rapidement que si j'attends de croiser un des autres doc.
-Tu traverses la pièce, tu ouvres la porte, tu tournes à droite, tu fait 9 pas, tu entre dans l'infirmerie. C'est vrai que c'est plus rapide …si tu attend se soir?
- Non en effet, j'irai leur demander. On parlait de quoi déjà..? Ah... Oui... vous allez pouvoir attraper des rats finalement ou pas?
- On disait qu'on en avait pu besoin… A moins que tu en est besoin pour autre chose?
- Mais oui, on peut effectuer des tests pour d'autre maladie, comme celle des filles, exemple. C'est bien avant de les donner aux humains sans savoir.
-Parfait! Je vais t'en trouver pleins!
- Ah, ça c'est chouette, on perdra pas de temps quand on pourra avancer.
- Mais hem... Les animaux de laboratoire... T'es pas supposée les élever dans des conditions spéciales... et hem... vérifier si ils sont pas malade avant?
- Oui, mais faut en avoir avant de pouvoir en faire un élevage. Du coup va falloir les tester.
- Bon sa nous laisse le temps de vérifier si elles sont en bonne condition!
- En plus on est entouré de champ, ma t'en trouver du rongeur ta pas idée!
- Yééé , je suis super contente, on parlait tout à l'heure de faire une boite et faire congeler de la nourriture dehors pendant l'hiver, les restants de viandes et autre pour rien perdre... J'ai dit que ça attirerait les animaux et Tiger à répondu on aura qu'a demander au chasseur de poser des pièges.
- On a un frigo, pi on perd même pas rien de toute façon! ...Pi je prends déjà ce qu'on mange moins pour faire les appas... Regarde bien ça! »


Elle se leva et prit une feuille blanche dans l'armoire beige.
« C'est super facile faire des pièges à rongeur sans les tuer!
Elle roula la feuille sur elle même et y appliqua deux bouts de tapes de l'horrible ruban à coller rose fluo.
-…Pi c'est pas comme si il en manquait dans icitte, surtout dans grange! Y vienne se réfugier parce qu'il fait de plus en plus froid...
Elle posa le rouleau sur la table, 1/3 du rouleau dans le vide, sur le rebord et prit un bout de nourriture qu'elle vola dans l'assiette de Kara et le posa dans la partie du rouleau qui n'était plus sur la table. Elle pointa le vide.
-Mettons qu'ici tu met un contenant assez haut, pi… quand la sourie entre… par ici… elle se rend à la bouffe et le ballant fait…
Elle appuya sur la nourriture juste un petit peu, cela fit basculer le cylindre qui tomba par terre, dans le contenant fictif.
-Quelle tombe, intacte, dans le contenant.../ /... Ta-daaaa!
-Pi tu peu mettre pleins de cylindres un à coté des autres, y sont con les rongeurs… j'ai déjà vérifier une poubelle et ils étaient 5! »

Pierre (Dieu)
Admin

Messages : 219
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://ruins.simplygaming.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convivencia 2 (Suite de Nemophilist & Nefelibata)

Message  Pierre (Dieu) le Mar 3 Déc - 14:57

Une fois Angela partie, Kara tentait de se concentrer sur son travail, elle en avait une liste de petite chose qu'elle pourrait faire, comme moisir le pain... Mais les phrases de Tiger résonnaient dans sa tête. Tiendrait-elle un mois comme ça, sans savoir, dur à dire mais elle n'avait pas le choix... Par contre elle pouvait mettre toutes les chances de son côtés ... La question était : parle t-elle à Big Daddy ou non...On pouvait voir de la fenêtre qui donnait sur le labo, Kara entre deux chaises elle se levait,... puis changeait d'idée pour s'asseoir...

Une petite tête passa par la porte. "Elle est pas là, Angie?" Demanda Ray.

Kara se tourna...reprit une position plus neutre...
« Bonjour...Ray???
- Salut!" Répondit simplement la gamine en rentrant dans le labo. "Euh... Tu connais mon nom?"
- Oui, je connais ton nom, ton parrain m'a parlé de toi. Et j'ai entendu quand Tiger t'a donné un bain. »
Elle lui tendit la mains.
« Moi c'est Kara. »



Ray serra la main tendue avec un grand sérieux. Puis elle regarda le plan de travail. "Qu'est-ce que tu fais?"
Des tests, pour trouver de nouveau médicaments.
- Cool!" Dit la petite. "C'est toi qui a récupéré le labo à Mémé, alors?
- Récupérer c'est vite dit, mais oui j'y travaille jour et nuit avec le Ok de ton parrain. Jony aussi vient y travailler parfois.
- Ah ben là, c'est sûr que t'as le Ok de mon parrain, c'est lui l'boss, icitte!" Ray iradiait de fierté, elle devait guetter les occasions de le dire...
Ce petit visage tout fièr fit fondre le coeur de Kara, cela lui fit un peu oublier..
« Oui, et tout un boss, un des meilleurs que j'ai vu. Il est doué pour faire fonctionner les choses. Tu est chanceuse de l'avoir comme parrain...
- Ouais! Si je pouvais, j'habiterais ici et pas à Mont-Saint-Greg, ici, c'est tellement mieux! Mon parrain y m'apprend l'anglais, pis le latin, pis à me servir de la radio pis toute! Et Angie elle me montre des trappes!
- Il en sait des chose Big Daddy, tiens justement je viens de demander à Angela pour capturer des souris et des rats vivants, pour des ''esspériences''. »
Le regard de la petite étincela puis se voila un peu. "Ouais, j'aimerais bien ça, attraper des rongeurs... Mais là, je suis déjà en retard. Mon parrain, il attend ma version latine pis je l'ai pas encore faite... J'ai un peu niaisé..." Elle sortit une feuille soigneusement pliée de sa poche. "Pis L'dictionnaire latin, il est dans son bureau. Ça fait que si j'y vais pour aller le chercher, y va bien voire que j'ai encore rien fichu...
- Alala, tu veux que j'aille le chercher?
- Tu ferais ça?
- Bien sur pourquoi pas? Tu pourras faire une partie de ton travail tranquillement ici au bureau... Je vais travailler sur autre chose en attendant.
- Merci! Tu vois, c'est pour ça que j'aime mieux ici, les adultes sont tellement plus cool qu'à la Colonie!" Ray lança à Kara un de ses grands sourires lumineux, ceux qui transformaient lesdits adultes en flaques de sloche.
Elle répondit à son sourire.
« Oui, mais ici il y a beaucoup plus de danger par contre. Tu reste un petit moment?
- Du danger? Tu rigoles? Quatre ferals de temps en temps? Eh, t'étais pas là avant! C'était des attaques de trente ferals, avant que la milice aie des postes partout! J'voulais rester jusqu'à Noël, mais ma mère elle serait en crisse. Alors j'ai juste une semaine...
- Ah bien c'est déjà une semaine de gagnée et si tout va bien peut-être, qu'elle voudra que tu revienne nous rendre des visites plus souvent.
- Mouais... Il paraît que si je suis sage à la maison, j'ai plus de chances...
- Oui, y a des chances en effet, c'est comme si un autre enfant passait son temps à te dire des bêtises ou faire du mal... Tu aurais une raison de lui faire plaisir s'il demande?
- Ouais, comme ma soeur!" Ray leva les yeux au ciel. "Elle me dit des tas de bêtises! Euh... Tu peux aller chercher le dictionnaire, s'il te plait? Parce que sinon, je vais pas pouvoir t'attraper tes souris...
- Oui, j'y vais.
Kara se leva pour se rendre au bureau. Elle figea quelque seconde devant la porte, se demandant un peu ce qui venait de se passer et sourit en frappant.
« C'est ouvert! »
Elle entra, refermant la porte derrière elle.
« Salut... »
Elle hésita, se demandant si ici, elle pouvait lui poser un baiser ou non, puis décida de le faire quand même... Il avait l'air sincèrement surpris, mais pas hostile à l'idée.
« Salut! » Répondit-il sans même un regard par la fenêtre pour vérifier si on avait pu les voir.
« Tiger est venue me parler » Dit-elle sur un ton mi-amusé.
« Ah oui? Et qu'est ce qu'elle t'a raconté?" Lui demanda t'il sur le même ton.
« Oh, qu'elle dormait mal depuis qu'elle était en groupe. Qu'elle allait presque gagner son paris quand je suis arrivée. Et à fait allusion à notre ''nuit'' bon c'est plus matinée...
- C'est bien son genre... Bah, je lui ai parlé d'une solution pour qu'elle puisse dormir tranquille. Après, j'espère qu'elle n'a pas été trop... Bitch...
- Ça dépend si faire penser à ce qu'on pense pas au moment des actes qu'on fait... est quelque chose de bitch en ton sens. » Elle se dit qu'il fallait faire passer la chose en ajoutant rapidement une autre phrase. « Sinon elle m'a parler d'elle... et de science un peu... On a un dictionnaire latin que je pourrais emprunter?
- Bah, Tiger, des fois, elle se sent tellement supérieure... Te laisse pas impressionner parce qu'elle peut te raconter... Un dictionnaire latin? Ouais, j'ai un vieux Grimal, pourquoi?
- Hum... Parce que j'ai un livre de biologie je crois que ça pourrait m'aider et parce que je laisse une puce travailler à mon bureau pour terminer un ''devoir'', alors je fais deux pierres d'un coup. Et je suis pas impressionnée de ce dont Tiger m'a parler... » Elle rougit, très mal à l'aise ...
« Je t'avais dit, qu'elle te mettrait dans sa poche! Ray, pas Tiger... La "Guerre des Gaules", que je lui fais traduire! Gallia est omnis divisa etc etc..." Il avait ri en disant cela mais il repris un air beaucoup plus sérieux. "Mais qu'est-ce qu'elle est allée encore te raconter?
- Ben rien elle a juste dit que tu lui montrait le Latin et qu'elle devait terminer un travail demandé et qu'elle avait besoin du dictionnaire alors je lui ai dit de s'installer j'irais le chercher.
- Non, je parle de Tiger. »

* Bon ça suffit, on fait la grande maintenant...T'es médecins quand même, on dirait que parler de ça c'est pire qu'annoncer une maladie...* Elle s'assit.
« Elle m'a dit qu'un médecin devrait savoir compter et que malgré cela ses filles parfois tombait enceinte. Ce qui est logique, car un dérèglement léger hormonale peut très bien se faire sans que la fille ne le sente. Ce qui donnerait à la fille en question quelques jours de retard, si en temps normal elle n'aurait pas de relation... » Elle vait dit ça de son air sérieux comme dans le labo quand elle parle de quelque chose d'important.
« Oui, je connais le topo. Elle m'a fait le sermon aussi. Et je lui ai justement répondu que tu es médecin. Faut pas lui en vouloir, c'est une déformation professionnelle. A force de coacher les filles. Il y en a qui ont vraiment du mal à comprendre. Et puis il y en a qui le font exprès en espérant que ça va les élever au dessus de leur condition, comme la mère d'Aurélie...

Kara grimaça un peu...Comment dire...
« Oui, bien les médecins non plus sont pas infaillible... C'est quoi l'histoire de la mère d'Aurélie?
- Elle travaillait ici. A la Marque. Il y a une dizaine d'années. Quand elle est tombée enceinte, elle a voulu me faire croire que c'était de moi. Il s'est avéré que non, heureusement pour la petite, parce que, bon, il y a des patrimoines génétiques plus intéressants à transmettre que le miens...
- Ah? Pourquoi il y aurait un patrimoine génétique plus intéressant. Entre toi et les violeurs sur les routes qui vendent les femmes après en esclaves je crois que le choix se fait pas en fait... Tu as accepté d'être son parrain malgré ça, c'est bien la preuve que tu as du cœur.
- Qu'est-ce que tu veux, sa mère est folle, son père est un loser, il fallait bien quelqu'un pour compenser, pauvre gamine. Après tout, elle est née parce que sa mère pensait avoir le plan parfait pour ne rien faire et piquer dans la caisse... Et puis il n'y a pas que des raiders et des esclavagistes, le monde grouille de types plus grands, plus beaux et plus forts que moi.
- C'est pas mon avis, mais ça reste que mon propre avis envers toi. Mon avis, c'est pas celui qu'on t'a imposé envers toi-même et c'est pas celui qu'on m'imposera non plus. »
Elle lui sourit et caressa sa joue, puis se releva voyant qu'il n'avait pas compris ses allusions.
« Ta filleule dit que tu es très intelligent, et ''chouette'', et c'est beaucoup plus cette avis là que je partage. Tout comme ton frère qui te trouve, fort. Ça prend quand même une force pour faire ce que tu fais et défendre autant de gens. »
Il lui rendit son sourire, avec l'air de celui qui ne sait pas trop quoi faire des compliments. "A propos de ce que je fais... Et de Ray... Je me disais... Dans quelques jours, je vais devoir la ramener à ses parents. C'est juste à côté du Mont Saint Grégoire. Si ça te dit, tu peux y aller avec nous et au retour, on tentera l'ascension...
- Bien sur, pourquoi pas, je serais ravie de faire ça avec toi. » Elle reprit son air amusé. « Tu pourrais me montrer à mieux lire? On m'a dit que tu savais très bien le faire. C'était Catherine qui me montrait tout ça.
- Parfait! On va être partis deux jours, trois maximum, en fonction du temps... Et, oui, je peux t'aider avec la lecture. Mais moi, ce n'est pas Catherine qui m'a appris à lire. Catherine, elle s'occupait plus de Jonathan. »
Elle rit un peu et lui fit un clin d'oeil.
« Et je dois payer combien pour l'aide à la lecture? »
C'était à lui de reprendre un air amusé et joueur, ce qui n'arrivait tout de même pas tous les jours. "Je sais pas, tu es prête à mettre combien?"

Elle vint s'asseoir sur ses genoux er murmura dans son oreille: « Tout ce que tu veux tant que je reste dans tes bras. »
Il l'avait donc entourée de ses bras. Et avait commencé à passer l'arrête de son nez sur la ligne de sa mâchoire. "Ça risque d'être cher payé, tu te rends compte?
Elle entoura ses bras autour de son cou. Toujours sur un ton coquin.
« Tout ce qui te concerne n'est pas trop cher payé à mon sens dans le moment. Et si je fais juste un peu monter les enchères... »
Ne pensant plus à pourquoi elle était là réellement, elle défit les deux premiers boutons de son débardeur en coton beige... Il n'avait pas fallu à Aurélien plus d'une demi-seconde de réflexion avant d'enfouir son visage dans l'ouverture. Ses gestes étaient quand même maladroits mais elle les faisaient. Elle passa une mains dans ses cheveux et pausa un baiser sur sa tête. Elle resta à jouer dans les cheveux du bas de sa nuque le laissant profiter, d'autant plus qu'elle avait pris la peine de se laver dans la bassine comme elle avait demander le matin. Il avait commencé à lui caresser le dos, à l'embrasser dans le cou et à faire glisser tranquillement ses lèvres vers le bas. Elle mordilla sa lèvre inférieur, lorsqu'elle senti sa bouche l'effleurer.
« C'est un acompte ça? »
Il avait stoppé sa trajectoire le temps de dire "Peut-être, on verra bien à qui des deux il faudra le créditer..." puis il avait continué.

Elle eu un rire léger et sincère, ce qui ne lui était jamais vraiment arrivé en fait. Puis elle frissonna un peu profitant du moment présent et de la chaleur d'Aurélien. Continuant de caresser sa tête, en signe d'approbation. Puis il avait relevé la tête et l’avait embrassée, cette fois-ci en mettant doucement leurs langues en contact. Profitant de la diversion ainsi créée, il passa ses mains sous son débardeur, dans le dos, pour commencer. Elle se rappelait d'une amie qui racontait comment faire certaine chose, ce qu'elle appliquât en allant faire délicatement danser sa langue avec la sienne. Elle eut un profond respire lorsqu'il glissa ses mains sous son débardeur. Sur le coup sa langue, vint frôler la sienne dans un geste suave. Aurélien inspira puis expira longuement et profondément, par le nez, sa bouche étant pour le moins occupé. Et ses mains continuèrent tranquillement leur exploration. Elle descendit ses mains tout en caressant ses épaules et son torse passa ses doigt sous la cravate puis détacha quelque boutons de sa chemise.

Personne n'avait frappé, mais la porte s'ouvrit. "Ouais, je pouvais toujours l'attendre, mon Grimal!" Cela avait été dit sans colère et sans autre intention que d'embarrasser les deux autres. Ray, de la démarche de la gamine que les lubies étranges des adultes n'impressionnent pas, était allée chercher le dictionnaire et s'était redirigée vers la sortie. Avant de refermer la porte, elle leur avait lancé : "Je vous signale qu'on vous voit vraiment bien de l'extérieur."

L'effet d'embarras que la petite avait voulu causer avait fonctionné à merveille, encore une fois les pieds redescendue sur terre Kara avait virée au rouge...

"Tabar-fucking-nak." Grogna Aurélien, accompagnant le sacre d'un soupir découragé.
Essayant de relativer, elle lui posa un baiser sur le front.
« Ça pourrait être pire, au moins on est habillés. »
Il devait aussi tenter de relativiser, parce que son ton n'était pas tout à fait sérieux quand il répondit : "Je suis un parrain indigne, non? Et probablement plein d'autres trucs indignes..."

Elle eut un fou rire...
« Oh, mais bien sur, elle à du attendre le dictionnaire, c'est indigne. Faudra verrouiller la porte de la chambre. Tout à coup qui lui prendrait l'idée au matin de venir te voir sans cogner.
- Ah oui? Et que risquerait-elle donc de voir? Rien que de la pratique très ordinaire de la médecine, si j'ai bien compris...
- Pardon? Parce que c'est une pratique de médecine que de coucher avec son patient? Merci du renseignement, je devais pas très bien pratiquer mon métier du coup. » Il pouvait sembler qu'on l'avait un peu pincée, mais en réalité, elle était plutôt inquiète.

Il lui avait passé les bras autour du cou et s'était reculé, pour la regarder bien en face. "Je sais pas, mais à chaque fois que tu me parle des raisons pour lesquelles tu t'es retrouvée chez moi, tu mentionnes ton devoir de médecin..."
Elle hésita un moment... et le regarda bien en face...
« Parce que la médecine c'est tout ce que j'ai toujours eu pour m'exprimer. Toi tu as ''la Marque'' tu es reconnu par ça. Moi on commence à me "reconnaître'' par mon travail en laboratoire et en partie ma médecine. Aur...je sais que tu aimes pas qu'on t'appelle comme cela mais pour moi tu es pas le pimp Big Daddy, et je t'ai pas trouver d'autre nom que Aurélien. Il est des marques que certaines chose laissent qui ne sont pas physique pourtant les marques sont là. J'ai pas envie d'élaborer sur le bunker et sa manière d’éduquer mais voilà... Chacun a sa place, sa fonction et ne semble exister que par cela. Ça peut te paraître étrange mais je n'avais aucune idée de comment faire pour t'approcher. Ça c'est avéré que c'est encore la médecine qui a parlé. Pourquoi je t'ai dit 3 fois non, parce que je ne voulais pas juste être une autre de plus, simplement. »
Elle lui sourit à moitié.
« Pourquoi je me suis couchée à tes côtés lorsque tu étais malade? Parce qu'on t'a réanimé plus de 3 fois et je voulais sincèrement savoir ce que cela faisait d'être à tes côtés et oui y avait en partie un côté médecine, cela m'était plus facile de te surveiller... Mais j'aurais pus aussi bien dormir dans la chaise ou sur le planché pour cela. »
Elle n'avait pas terminé mais observait la réaction, à quoi bon continuer si il le prenait mal?Aurélien avait très, très légèrement penché la tête sur le côté et haussé un peu les sourcils. Pas dans une expression de surprise ou de sarcasme, juste avec l'air d'écouter. D'écouter vraiment. Elle prit un respire et elle tremblait. Elle ne parlait en général pas vraiment de ce qui la regardait elle, tournant tout vers les patients ou l'importance des autres.
« Je me suis maudite maintes fois d'avoir dit non... tout en me donnant une tape dans le dos, parce que en disant non je ne me ferais pas blesser pas un autre... Ne me dit pas que tu n'as pas remarquer mon hésitation... Est-ce que je suis venue à bout du sentiment derrière, non pas du tout, mais je savais le calmer et quand j'ai plus su... Je me suis enfermé au laboratoire. Je n'avais aucune raison d'aller te voir ou te parler... Je savais pas trop comment t'aborder autrement que médicalement. En général, tu venais me voir au labo pour parler de chose et d'autre. Ta mère, Catherine, ton frère...puis lors de ma bronchite un peu avant tu venais plus. Sincèrement je me suis dit au final il doit être rendu avec Angela... Je suis pas blonde, j'ai pas tous ses charmes, tout le monde veux l'avoir et la kidnapper... C'est un poids pour un chef qui protège, mais l'avoir, alors que les autres ne l'ont pas, pourrait être une fierté pour le Pimp... Oui, je me souviens de chose que tu as dites lorsque tu croyais mourir. On a tourné à la blague en disant que personne ne voudrait prendre ta place. Le fait est que pour moi personne ne pourrait la prendre et ça fichtre rien à voir avec le fait que tu es boss. Donc, si tu remarques, mon labo à une fenêtre de cette fenêtre je vois ce qui se passe dans la salle. Quand tu viens prendre un café et parle avec les gens. Quand les gens vont dans ton bureau, quand tu ne dors pas la nuit et que tu y es. Bon oui, il y a aussi le fait que je dois sortir en pleine nuit du labo pour aller dormir et le chemin me fait peur. Alors autant y rester et pouvoir jeter un œil quand tu tourne autour de la cafetière. »
Elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle devait paraître vachement étrange là.
« Puis ton frère est venu me voir en disant vouloir créer un sédatif et le tester et tout et tout. Il devait ne pas être assez fort pour que tu te rendre compte le lendemain... mais assez pour que tu dormes. Ce qui m'a rappelé que chaque fois qu'on t'a donné un truc qui ressemblait à ça j'ai eu des emmerdes pour te soigner. Du coup j'ai paniqué et j'ai dit que je m'occuperais de cela, promis, que j'allais venir te parler, que je servais à ça aussi en tant que médecin... Puis ça me donnait une raison de venir te voir. Pour le reste tu sais tout, à part Angela qui est venue parler avec moi tout à l'heure et Tiger... qui était inquiète et encore une fois j'ai promis de veiller à tes soins. ET je tiens mes promesses, je l'ai pas fait pour rien, je meurs de peur et d'envie en même temps de retourner dans cette chambre. »
Les yeux fermés, il avait rapproché sa tête de celle de Kara, pour venir accoter doucement leurs fronts. Peut être pour tenter de faire passer ses idées par osmose, puisqu'en fait de relations humaines individuelles, il se savait très mauvais avec les mots. "Est-ce que ça fait sens pour toi si je te dis que je me trouve plutôt bien, quand c'est toi qui me regardes?" Demanda t'il à voix basse.
Alors, là elle avait un peu de peine à répondre, imprégnée du geste qui voulait déjà dire beaucoup. Elle resta là pendant un moment la tête contre la sienne, dans un silence qui pourtant pour elle parlait plus que tout les mots.
Puis elle lui murmura:
-Oui, j'ai appris à te comprendre, j'ai pas besoin de très longues phrases. Je le sais, juste par ta présence.
Ses bras étaient redescendus dans son dos. Il l'avait serrée contre lui. "Et tu sais que si tu es encore capable de me supporter dans six semaines, tu vas mériter une putain de médaille?" dit-il sans ironie.
Elle vint coller son nez au sien.
« J'ai pas peur, on prend la marche à deux, je crois que parfois il y aura une seule trace de pas, pour les fois ou tu me soutiendras et celle ou je te soutiendrais...Pourquoi 6 semaines? Qui sais, c'est peut-être toi qui te sauveras en courant.
- Quoi, le premier des deux qui se sauve en courant a perdu, c'est ça?" Dit-il avec un petit rire.
- Il y a quelque chose qui me dit que tu risque de te sauver avant moi. Mais tu as pas répondu à ma question pourquoi 6 semaines, puis si tu te sauves je suivrai bien tes pas pour te rattraper... »
Elle lui tira la langue doucement.
« J'ai dit six semaines comme ça. Je ne pense pas être endurable au delà. Et puis, oui, je vais certainement essayer de me sauver, à un moment donné. Ne me laisse juste pas faire.
- Je vais t'attacher tu crois?
- J'aime autant pas... Mais tu trouveras bien quelque chose... Rendus là..
- On verra bien... Je t'ai pas un peu retarder dans ton travail là? » Elle avait repris son ton coquin.
« Mais non. La moitié de ma job, c'est de rester dans ce bureau à faire semblant de m'occuper de choses importantes. Ça rassure les gens. En fait, je ne fiche rien... »
Elle éclata de rire. Oui, l'image...
« Faudrait mettre des rideaux alors, ça va enjoliver la chose... » Elle prit un air faussement angélique.
« C'est une idée, ça! En plus, ça coupe le froid et ça va faire mystérieux... Comme si le destin du monde reposait vraiment sur mes frêles épaules!
-Oui, et ça va me permettre de leur faire un massage sans commentaire externe. Tu t'y connais en médecine?
- Ça serait pas de refus, ça." Dit-il en faisait rouler les muscles de ses épaules. "Pour la médecine... Je sais des choses, des tas de choses, mais sans lien, tu vois, sans méthode... C'est la même chose pour la plupart de mes connaissances, d'ailleurs. Pourquoi? »

Elle sortit la brique de biologique de son sac et le mit sur le bureau...
« C'est ça que je veux lire''mieux''
- Ah ouais... C'est sûr, ça va te coûter très, très cher...
- Ah ... qui sait, peut-être que c'est mon but que ça me coûte cher...
- Ce que vous pouvez être bizarres, vous autres, qui venez d'un bunker...
- Non c'est juste parce que je sais pas compter. Je veux vérifier des théories... »
Il lui jeta un regard de biais et sembla préférer penser qu'elle plaisantait, elle aussi. "Et elles sont là-dedans, ces théories?


- Je sais pas, celles que j'ai lu était dans des annonces scientifiques et son malheureusement sous l'eau. En fait je les ai même pas lues, c'est plus compliqué que cela, c'est des voyageurs que j'ai connu en sortant du bunker qui me les ont lu.
- Bon, on va voir ce qu'on peut faire..." Il jeta un oeil dubitatif sur le livre. "Au boulot, j'imagine...
- Oui, plus vite je sais mieux c'est pour tout le monde...

Pierre (Dieu)
Admin

Messages : 219
Date d'inscription : 28/09/2010
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur http://ruins.simplygaming.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convivencia 2 (Suite de Nemophilist & Nefelibata)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum